235 Rue Rochette, Saint-Pascal, QC G0L 3Y0
(418) 492-1660 poste 239

Blog

UNE RENCONTRE D’INFORMATION POUR LES CÉDANTS AGRICOLES DU KAMOURASKA

Saint-Pascal, le 7 avril 2017 –Le 4 avril dernier, la MRC de Kamouraska a tenu une activité qui portait sur les différentes étapes de transfert d’une entreprise agricole à laquelle les cédants agricoles sans relève du territoire étaient invités. La rencontre était animée par madame Antonine Rodrigue, conseillère senior au Centre régional d’établissement en agriculture au Bas-Saint-Laurent. (CRÉA) Cette rencontre fait partie du projet de création d’une banque de terres issu du Plan de développement de la zone agricole (PDZA), notamment pour favoriser l’accès aux entreprises agricoles à la relève.

La SADC du Kamouraska et le Réseau Agriconseils étaient aussi présents pour informer les cédants de leurs services.  Lors de la rencontre, les participants ont pu échanger et questionner madame Rodrigue ainsi que les autres intervenants  sur leurs enjeux et leurs problématiques. « Selon une étude réalisée par Raymond Chabot Grant Thornton en 2016, 76 % des propriétaires d’entreprises agricoles croient en la pérennité de leur entreprise. Et, selon cette même étude, 70 % des propriétaires déclarent être mal préparés au transfert de leur entreprise. Le manque de planification est la principale cause de l’échec au transfert« , de mentionner madame Antonine Rodrigue.

L’implication des propriétaires cédants lors du transfert a aussi été un élément abordé lors de la rencontre. « Permettre au cédant d’accompagner la relève dans le transfert de l’entreprise agricole est, selon moi, la plus belle façon de faire », de mentionner un producteur participant.

Rappelons qu’à l’automne dernier, la MRC de Kamouraska et le Syndicat local de l’UPA de Kamouraska ont questionné tous les producteurs agricoles afin d’identifier les cédants potentiellement à la recherche d’une relève. Une vingtaine de producteurs ont mentionné être à la recherche d’une relève agricole d’ici les 10 prochaines années. Un comité de travail a donc été créé afin de cibler des actions précises à mettre en œuvre pour aider les producteurs à trouver une relève et transférer leur entreprise. « Nous croyons que l’élaboration d’une banque de terres disponibles à l’achat ou à la location est un moyen de favoriser l’accès aux terres pour la relève et d’assurer la pérennité de nos entreprises agricoles », de déclarer M. Rosaire Ouellet, maire délégué à l’agriculture et au bioalimentaire.

Cette rencontre a été rendu possible grâce à la collaboration du Syndicat local de l’UPA de Kamouraska, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) et le Centre régional d’établissement en agriculture du Québec (CRÉA)

-30-